Cadres urbains

2014

espace

Lucas Ribeiro

Le viaduc de Montaud longeant le boulevard Jules Janin et traversant le boulevard Augustin Thierry en plein cœur de Saint-Étienne est un symbole du quartier Carnot. Il a été construit 1980 pour y accueillir la gare Carnot et ainsi désengorger celle de Châteaucreux.

Les arches de ce viaduc sont des lieux plutôt délaissés que ce soit par les passants ou par la commune de Saint-Étienne. En effet les gens ont plutôt tendance à ignorer ces arches et à les considérer comme une architecture ordinaire et fade. Les éclairages qui y sont présent ne les mettent pas en valeur (ils n'éclairent que le sol et pas la voûte), ils datent de plusieurs dizaines d'années et les pierres qui les composent sont peu entretenues.

Le projet Cadres Urbains a pour but de redonner de l'attrait pour ces arches délaissés par les habitants. Il met en place un jeu de vision avec les passants en réinventant un nouvel usage pour ces arches : elles deviennent une série de cadres dans lesquels est mis en valeur le paysage urbain stéphanois. Chaque arche viendrait être orné d'une « enluminure lumineuse » faisant le tour complet de chaque cadre. Les différents éclairages sont obtenus par l'intersection de plans imaginaires qui viennent couper les arches suivant des angles aléatoires, chaque cadre possède donc son identité propre. Dans l'intersection entre le plan et l'arche viennent être posés des bandes de LEDs qui permettent d'éclairer les arches du sol au plafond et ainsi leur redonner de l’attrait.

Lorsque l'on se trouve à l’intérieur d'une arche ou quelques mètres devant, l'arche créée un contour autour du paysage urbain qu'il y a derrière et agit comme un cadre pourrait entourer une photo ou une peinture, elle sert à délimiter et à faire ressortir l'arrière plan.

Incrustation des enluminures lumineuses sous les arches de Carnot
Dessin préparatoire
Dessin préparatoire
Dessin préparatoire
Dessin préparatoire (plan imaginaire coupant une arche)
Frise présentant une grande partie des arches du viaduc (cliquez pour agrandir)
Détail de la frise
Détail de la frise
Détail de la frise
Détail de la frise
Détail de la frise

Cadres urbains

2014

espace

Lucas Ribeiro

Le viaduc de Montaud longeant le boulevard Jules Janin et traversant le boulevard Augustin Thierry en plein cœur de Saint-Étienne est un symbole du quartier Carnot. Il a été construit 1980 pour y accueillir la gare Carnot et ainsi désengorger celle de Châteaucreux.

Les arches de ce viaduc sont des lieux plutôt délaissés que ce soit par les passants ou par la commune de Saint-Étienne. En effet les gens ont plutôt tendance à ignorer ces arches et à les considérer comme une architecture ordinaire et fade. Les éclairages qui y sont présent ne les mettent pas en valeur (ils n'éclairent que le sol et pas la voûte), ils datent de plusieurs dizaines d'années et les pierres qui les composent sont peu entretenues.

Le projet Cadres Urbains a pour but de redonner de l'attrait pour ces arches délaissés par les habitants. Il met en place un jeu de vision avec les passants en réinventant un nouvel usage pour ces arches : elles deviennent une série de cadres dans lesquels est mis en valeur le paysage urbain stéphanois. Chaque arche viendrait être orné d'une « enluminure lumineuse » faisant le tour complet de chaque cadre. Les différents éclairages sont obtenus par l'intersection de plans imaginaires qui viennent couper les arches suivant des angles aléatoires, chaque cadre possède donc son identité propre. Dans l'intersection entre le plan et l'arche viennent être posés des bandes de LEDs qui permettent d'éclairer les arches du sol au plafond et ainsi leur redonner de l’attrait.

Lorsque l'on se trouve à l’intérieur d'une arche ou quelques mètres devant, l'arche créée un contour autour du paysage urbain qu'il y a derrière et agit comme un cadre pourrait entourer une photo ou une peinture, elle sert à délimiter et à faire ressortir l'arrière plan.